Monsieur Motobécane

Texte et interprétation Bernard Crombey

DU 25 AVRIL AU 29 JUIN 2024

Durée : 1h15

Horaires

Jeudi, vendredi, samedi 19h

Tarifs

29€

A partir de 14 ans


Un bord plateau sera organisé à la suite de la représentation du 13 juin en présence de Bernard Crombey

Monsieur Motobécane sillonne les routes de Picardie sur sa mobylette bleue. Amandine, huit ans, surgit sur sa route et va bouleverser sa vie. De la rencontre de ces deux solitudes meurtries, porté par un langage d’une couleur unique, oscillant du rire aux larmes, tour à tour pittoresque et bouleversant, Monsieur Motobécane nous emporte sur le macadam ou la parole jaillit du cœur dans une vibrante symphonie humaine.

Depuis sa création en 2009 au Théâtre du Rond-Point, ce spectacle a été joué complet au festival d'Avignon (10 saisons), le record du Off.


Découvrez les réactions des spectateurs à la sortie du spectacle : ici

« Poignant, douloureux et jubilatoire »
Télérama TTT

Lire l'article

« On est à la fois charmé par la beauté touchante et drôle de sa langue et bouleversé par la vérité criante de son témoignage » 
La vie

Lire l'article

« Un acteur magnifique. Une sobriété bouleversante. A voir Absolument »
Le Figaro

Lire l'article

« Cette confession impressionne par son authenticité saisissante »
La Terrasse

Lire l'article

« Magie du verbe par un immense acteur. Sacré choc »
L'Obs

Lire l'article

« Un homme au cœur pur. Son chant est magnifique »
L'Express

Lire l'article

« La parole de cet homme émeut de bout en bout. Le comédien fait corps avec le personnage d'une façon stupéfiante »
La Croix

Lire l'article

"Une poésie incroyable. C’est très fort. Une très belle humanité. "
France Culture

Texte et interprétation Bernard Crombey
D’après Le Ravisseur de Paul Savatier (Editions Gallimard) 
Mise en scène Catherine Maignan et Bernard Crombey
Avec la complicité de Maurice Bénichou
Scénographie et lumières Yves Collet 

Production : Compagnie Macartan, avec le soutien du Théâtre du Rond-Point et le Théâtre du Beauvaisis – Scène Nationale
Coproduction  : ki m'aime me suive